100pro – ce sont 100 PME pour 20 jours de congé de paternité.

Êtes-vous l’une d’entre elles !?

En 2020, la population suisse devrait se prononcer sur la demande d’un congé paternité de 20 jours – une mesure qui touchera également les PME.

Pésentez-vous comme une PME en phase avec son temps – auprès de vos employés, clients et du public .

Vous voulez vous positionner, comme nous, pour l’initiative en faveur d’un congé paternité ? Alors signalez-le en devenant membre de 100-pro!

Toujours pas sûr ? Pour vous décider, allez sous la rubrique «Bilan PME».

Vous trouverez des témoignages d’expériences et des aides à la décision élaborés par des PME pour des PME qui plaident pour un congé paternité légalement ancré en Suisse.

Nous disons oui au congé paternité.

PME et ses employés se prononcent pour le congé paternité.

Anne-Julie Beroud

Christian Dueblin

Sara Busari

Heidi Neubacher

Gerhard Andrey

Yvonne Feri

Darko Dubovac

Patrik Amstutz

Niels Rot

Olivier Schmid

Marc Widmer

Thomas Schlickenrieder

Stephanie Winkler

Lukas Bühler

Michael Heimann

Marc Bucher

Xenia Schlegel

Silvan Mahler

Nadja Schmid

20 jours de congé paternité – opportunités et risques pour les PME

Vous trouverez ici les réponses aux questions centrales des PME….

Le congé paternité oui – mais de 10 jours (contre-proposition) ou de 20 jours (initiative) ?

La commission 100pro soutient la demande d’un congé paternité de 20 jours et ne veut pas en perdre la moitié, comme le Parlement prévoit de le faire lorsqu’il élaborera sa contre-proposition.

Pourquoi ne sommes-nous pas satisfaits de la contre-proposition du Parlement ?

Parce qu’elle est inadéquate et n’a d’impact ni sur l’égalité, ni sur la présence paternelle réelle et encore moins sur la suppression des désavantages vécus par les mères dans leur carrière professionnelle.

Pourquoi ? Le comité 100pro se réfère à l’article de la Constitution fédérale suisse sur l’égalité. Il ne considère donc pas le congé paternité comme un simple « cadeau » pour les pères mais clairement – comme les connaissances scientifiques et l’expérience de nombreux autres pays le démontrent – comme une mesure clé pour l’égalité entre les sexes. Cette mesure en particulier, est un moyen efficace pour exploiter le potentiel délaissé de la main-d’œuvre qualifiée féminine en Suisse.

Un congé paternité, ce n’est pas des vacances ! La posture que nous défendons, c’est qu’avec seulement 10 jours de congé paternité, nous restons encore et toujours coincés dans la vieille logique selon laquelle les pères doivent « aider » la mère autour de l’accouchement avant de retourner dès que possible « au travail ».

Au contraire, avec 20 jours de congé paternité, nous envoyons un signal clair : les pères d’aujourd’hui ne veulent pas seulement être assistants, mais aussi établir une relation étroite avec leurs enfants sur le long terme. C’est pourquoi nous rejetons la contre-proposition (si elle aboutit au Parlement).

Est-ce que 20 jours sont suffisants ? Ne serait-il pas souhaitable d’introduire le congé parental à la place ?

20 jours sont un compromis qui peut être accepté par la majorité. Il serait souhaitable d’en faire davantage – et un congé parental serait tout à fait dans le sens d’une division égale du travail à la condition qu’une proportion fixe du congé soit attribuée obligatoirement au père – c’est-à-dire un congé paternité inclu dans le congé parental. Tout le reste ne fait que conduire les mères à s’absenter du marché du travail pendant une période encore plus longue, ce qui est contre-productif. C’est pourquoi la demande de 20 jours constitue actuellement la bonne étape du point de vue des pères.

Devenez un supporter.
Inscrivez-vous maintenant.

Notre but d’ici mi-2019

100

Nombre actuel

21

Devenez un supporter!

Ce que vous donnez :

Option I: Soutien individuel en lien avec une PME. (Dès mars 2019)

En tant qu’employé d’une PME, vous témoignez de l’efficacité économique et du sens social du congé paternité et indiquez votre nom et votre employeur.

Option II: Soutien en tant que PME à l’Initiative Populaire Fédérale – être l’une des premières des 100 PME. (Dès avril 2019)

En tant que CEO / membre exécutif du conseil d’administration / membre exécutif du conseil d’administration, vous acceptez que nous vous rendions visible en tant que sympathisant avec votre nom / prénom, position et société. Dans un témoignage personnel, vous donnez les raisons pour lesquelles vous soutenez l’Initiative populaire suisse (facultatif).

Ce que vous obtenez :

Que vous optiez pour l’option I ou l’option II, nous vous inscrivons, vous ou votre entreprise, sur le site web de 100-pro en tant que supporter. Si nous recevons un témoignage de votre part, nous le placerons de préférence sur la page d’accueil. Nous ferons connaître votre engagement via nos canaux de médias sociaux.

by rettenmund