Quelle est l’expérience des entreprises ayant un congé de paternité étendu ?

Des entreprises de 24 à 6000 employés provenant de différents secteurs d’activité en Suisse partagent ici leurs expériences en matière de congé paternité.

Le congé paternité, un luxe offert par l’État-providence – ou un investissement judicieux pour l’avenir ?

Quand bien même l’Alliance en faveur d’une politique familiale à l’origine de l’initiative populaire tente de faire valoir les nombreux arguments en matière de politique sociale et d’égalité qui plaident en faveur du congé paternité, il est également intéressant de se pencher sur les conséquences économiques de cette mesure.

Afin de répondre à cette question autrement que sur une base scientifique, nous avons sélectionné 14 entreprises d’industries et de régions très différentes comptant entre 24 à 6000 employés en Suisse qui accordent volontairement de 5 à 30 jours ouvrables de congé paternité. Nous leur avons posé les mêmes 19 questions. Toutes y ont participé (taux de participation de 100%). Nous aimerions profiter de l’occasion pour les en remercier :

– Banque Cantonale de Neuchâtel

– Seehotel Hallwil

– IKEA Suisse

– Impact Hub Zurich

– Maison de repos Solina (Oberland bernois)

– Liip AG (technologie de l’information)

– Philipp Morris Suisse

– Centre Suisse d’Electronique et de Microtechnique CSEM

– Assurance maladie CSS

– Wenger Hess & Partner GmbH (construction)

– LerNetz AG (didactique)

– Ginsana AG (Pharma)

– Régie du Rhône (immobilier)

– Johnson et Johnson (Pharma)

Résultats les plus importants

Voici un résumé des réponses des 14 entreprises sondées.

21% des entreprises interrogées demandent que le congé paternité soit pris en une seule fois immédiatement après la naissance. 79% des entreprises interrogées proposent des solutions flexibles

dans lesquelles les employeurs et les salariés s’engagent à collaborer sur une base quotidienne ou hebdomadaire avec également une « date d’expiration » pour une mise en œuvre plus flexible, fixée à 12 mois après la naissance de l’enfant. Le solde des jours non utilisés à cette date expire.

Outre le congé de paternité payé, toutes les entreprises interrogées offrent la possibilité d’un congé sans solde supplémentaire.

Les raisons plusieurs fois mentionnées en faveur de l’introduction du congé paternité sont les suivantes : Attractivité en tant qu’employeur / avantages sur le marché du travail; engagement des employés / prévention contre le départ des employés ; congé paternité comme instrument pour la carrière des femmes (exploiter le potentiel des spécialistes) ; conciliation entre vie familiale et professionnelle ; Image de l’entreprise ; promotion de la santé / santé des travailleurs ; promotion de la sécurité de la famille / donner aux pères du temps avec sa famille ; s’adapter à l’évolution de la société.

71% des entreprises interrogées ont proposé sans hésitation un congé paternité. 21% étaient préoccupées par l’impact financier négatif qui finalement n’a été vérifié chez aucune société.

43% ont pu organiser un congé paternité en concertation avec les salariés concernés de manière à ce que la mesure n’entraîne pas de goulets d’étranglement. « Nous le savions 9 mois à l’avance… », note le représentant de l’une des entreprises interrogées en faisant un clin d’œil.

57% des entreprises interrogées ont fait du sur mesure sans pour autant se retrouver en pénurie de personnel. La gestion c’est fait à l’instar de l’organisation du personnel autour des vacances, des congés maladie et autres obligations militaires…

86% des entreprises interrogées ont expressément exprimé une opinion positive sur les expériences réalisées. 14% n’ont pas été en mesure de faire une évaluation en raison d’un manque de données empiriques.

Toutes les entreprises interrogées ont déclaré : « Nous pensons que le congé paternité nous apporte des avantages en matière de recrutement de personnel ».

57% affirment explicitement un retour sur investissement mesurable ; 43% considèrent l’effet comme positif, mais non quantifiable.

86% des entreprises interrogées sont convaincues que le congé paternité contribue à accroître la motivation et la fidélité des salariés.

14 % soutiennent prudemment cette assertion.

Bien que l’avantage concurrentiel de l’employeur actuellement nanti d’un congé paternité particulièrement attractif soit perdu dans le cas d’un congé paternité pour toute la Suisse, 71% des entreprises interrogées ont répondu par l’affirmative à cette question. 7 % disent non, 22 % font dépendre leur consentement de la forme spécifique du congé paternité.

Toutes les réponses en un coup d’œil

Qu’ont répondu dans le détail les entreprises interrogées au sujet de leur expérience du congé paternité ? Télécharger l’aperçu.

by rettenmund